TDM tandem

TDM tandem

Flash spécial vie quotidienne

DSC05127.JPG

 

Alors pour répondre à un certain nombre de questions, je vais développer un peu plus quelques points pratiques sur notre vie quotidienne. Il s’agit bien sur de tendance car toutes nos journées sont différentes.

 

Premier point, le ravitaillement en nourriture et les repas. Contre toute attente de la France à la Turquie, il n’est pas nécessaire d’avoir des stocks de bouffe comme nous en avions au début. Nous trouvons des magasins régulièrement sur notre passage, principalement de tous petit « market » où on  trouve le nécessaire. Les supermarchés sont moins présents depuis le monténégro mais suffisants pour refaire les stocks des produits moins basiques. Nous avons juste fait fondre notre garde mangé en Grèce pendant le week-end de pâques car il dure du vendredi matin au mardi matin et là forcement c’est moins pratique pour faire au jour le jour.  Nous déjeunons le matin du thé et du café presque comme à la maison (l’eau est chauffée la veille au soir et conservée dans le thermos pendant la nuit). J’ai pu constater que le thé Lipton italien n’est pas du tout dosé pareil que le thé Lipton français, ils ne doivent pas aimer le gout du thé à mon avis. Ouf, je viens enfin de finir le paquet, je passe au thé turc qui est cultivé en Turquie. On essaie de faire du local et ça marche même pour les vêtements. Nos boissons chaudes sont accompagnées de jus de fruits  et de biscuits aux céréales. Après en fonction des arrivages, on fait des variantes céréales, lait, … Pour le repas du midi, le ras le bol des sandwichs nous a poussé à changer nos habitudes. On essai de faire beaucoup de féculents le soir comme ça on en garde pour le lendemain midi que l’on complète avec thon, sauce déshydratée, fromage, … et nous tenons dès que possible à notre yaourt quotidien (on ne fait pas moins de 200g chacun).  Les biscuits complètent largement nos repas et nous délaissons un peu le pain ces derniers jours mais ça ne fait pas de mal non plus. Les soirs, on essai de se faire un petit « apéro » mais depuis peu, nous avons appris que les turques prennent l’ « apéro » après le repas. Pas de soucis, ça n’a pas posé de problème à Laurent pour le moment qui trinque au raki avec des cacahuètes avec un fond de musique turque. Parenthèse refermée, nous mangeons donc la première partie des féculents avec des compléments chauds.

 

Le second sujet : l’Eau. Nous avons dans les premiers pays majoritairement rempli nos gourdes dans les cimetières. En Croatie, il était parfois beaucoup plus difficile d’en trouver, nous avons donc toqués aux portes pour demander de l’eau. Depuis notre arrivée en Turquie, les fontaines d’eau potable sont nombreuses le long des routes et le ravitaillement est donc facile. L’eau est l’éternel problème de l’homme, nous avons besoin pour boire. Nous ne la supportons pas quand nous sommes sous la pluie. Une fois mouillé, nous sommes ravis de prendre une douche pour nous réchauffer ….enfin bref pour le moment, nous n’avons pas subi de déshydratation car nous accompagnons tout ça  par de multiples thés et « nescafé » au cours des journées et soirées dès que nous sommes avec des locaux.

 

Sujet suivant : la Douche. Au début, la température ambiante était trop basse pour avoir le courage de se laver en pleine nature. Nous utilisions des lingettes, et nous recherchions régulièrement un point douche comme des campings, de petits hotels, …Le lavage dans les rivières au milieu de la montagne ça existe mais pour le moment les opportunités ont été plutôt nulles. La saison estivale avançant, nous utilisons beaucoup plus souvent (quasi systématiquement quand nous faisons un bivouac) notre réservoir d’eau pour nous laver au milieu d’un champs ou sous un arbre. Nous nous payons le luxe de faire chauffer une partie de l’eau pour avoir une douche tiède voire chaude selon le temps que l’on a envie de consacrer à l’attente de la chauffe à coté du réchaud. Le seul inconvénient si ça en est un c’est que les pleins d’essence durent beaucoup moins longtemps qu’au début du voyage. Petit apparté : quand vous demandez à un camping s’il a des douches, préciser si vous voulez des douches chaudes. Ca peut aider à fixer le prix car des fois problèmes de chauffe eau solaire : quand il n’y a pas de soleil, il n’y a pas d’eau chaude. Même en Turquie, ce n’est pas magique il faut que le ciel y mette un peu du sien. Dans l’ensemble, nous pouvons dire que nos vêtements sont salés et que nous sommes protégés selon les jours par une croute de sel sur le visage.

 

Dernier point pour cette fois : le Camping ou couchage.

Nous avons pour la première fois dormi à IZMIR chez un warmshower, youpi !! Tellement contents, nous ne l’avons pas lâché, nous sommes restés 4 nuits. Je peux vous dire que c’est la première fois que l’on se pose aussi longtemps et ça ne fait pas de mal. Les chiffres exactes sortiront avec les futures statistiques de Laurent mais dans l’ensemble nous avons fait majoritairement du camping sauvage et dans des zones de campement. Dans un second temps, nous avons dormi chez l’habitant et en dernier lieu dans des hôtels.

Si vous avez d’autres questions, ça pourra faire office d’un autre flash spécial, güle güle

 



10/05/2014
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres